Entre côtes ariegeoises et montagne noire

Ce dimanche, c’était au menu ariégeois de belles séries de petites côtes ou au menu tarnais de grosses ascensions dans la black mountain, montagne noire pour “les intimes” .

3ème édition à Labatut

Commençons par nos voisins de Labatut, qui ont proposé à nouveau deux distances, 13 et 28km, et en sens inverse par rapport à 2018, les traces étant assez proches de l’édition 2017.
Malgré des ascensions courtes, le 28km présentait de sérieuses difficultés, avec notamment au 20ème km, la montée à l’antenne de Gaillac avec 300m de d+ en 1 km, une bosse de plus parmi la quinzaine de bosses plus ou moins longues, mais aussi de bonnes parties roulantes., et quelques monotraces nerveuses. A noter, suite à une petite erreur de balisage vite réparée, les 4 premiers qui avaient pris une bonne avance ont été réhabilités en fin de courses dans leur classement. Chez les filles, malgré la tenacité de Cecile Blanc, c’est Fanny Belluci qui finit juste devant en 2h51.


Pour le 13km il fallait allier vitesse dans les parties roulantes et technicité dans les monotraces et quelques descentes plus exigeantes, bref de quoi faire plaisir à Laurent Bourie qui finit 2ème master 1, et 5ème au scratch.

Les résultats du 28km :

Pl.NomTempsMoyPar cat.
182.GOMES Michel02:52:409,739
225.MELIX Jean Elvis03:34:357,8327
217.BROUARD Olivier03:20:258,3825

Black mountain

LA COUPO CAMBO 55 KM , Nicole Navarro: Place 237°, Temps 10:14:41, Place par catégorie 4°  Masters 2 ;
Laurent Burnel, abandon

OBJECTIF NORE 18km, Pamela Beaujard : Place 271°, Temps 02:22:43, place par catégorie 20° Seniors Femme

LA BLACK RACE 33km, Sandra Lotis, : Place 497°, Temps 05:41:09, place par catégorie 11° master 1



Laisser un commentaire