Escapade en Catalogne

Cap de creus

Le week-end dernier, une bande d’intrépides ACPistes est partie sur la côte catalane pour courir sur les sentiers de la réserve naturelle Cap de Creus. Marjorie se propose de vous en faire le récit.

“La pluie et les nuages du samedi ne les ont pas intimidés ; la preuve les spécialistes du littoral Olivier et Lionel en ont profité pour étudier la méduse puis l’après-midi s’est terminée par une ballade du côté de chez Dali à Cadaqués. De retour à Rosas, les joyeux ACPistes ont été récupérer les dossards et là, grosse ambiance : de très nombreux coureurs des 3 courses proposées, un groupe de rock espagnol qui avait même préparé un hymne pour la máquina de l’ACP Olivier Brouard Máquina et grande classe, des dossards personnalisés ! Alex et Mélanie, ici en terres connues, avaient prévu une soirée mémorable. Avant de découvrir la route du trail, nous sommes tous partis sur la ruta de las tapas et aussi de las cervezas.

La soirée fut mémorable, nous avons même fait un tour de camioneta conduite par une sacrée Domi. Sous le leitmotiv d’Alex « Tonight it’s the night », la soirée fut parfois magique, je devins même « la hada de las tapas » (la fée des tapas), Lionel et Olivier les ogres de la hamburguesa et nous tous los reyes de la cerveza. Ne voulant pas faire honte au club, nous sommes rentrés sagement relativement tôt, ce qui nous laissait environ 6h de sommeil pour se requinquer. Le lendemain, le leitmotiv d’Alex s’était transformé en « today it’s the day ». Tous excités et impatients, Señor Selfie nous a faits prendre la pose. Puis le moment du départ est arrivé, certains avaient les frissons, c’est bon signe avant la course à ce qu’il paraît. Tres, dos, uno, vámonos …400 coureurs, 12 kms, 600 de D+, beau soleil. La course commença sur bitume puis nous avons vite emprunté les sentiers rocheux du Cap de Creus et nous sommes montés, montés et on en a pris plein les yeux : criques, mer, ciel bleu qui se confond avec la mer et plein les narines, romarin, thym, lavande… Après la montée vint logiquement la descente qui a réussi à tous les ACPistes sauf une. Oui je pense que j’aurais pu faire partie du podium de la plus belle chute, les cailloux ont exercé une forte attractivité sur moi, je les ai donc caressés de très prés avec le front et les genoux, emportant même quelques épines, comme un hérisson de la garrigue catalane. Merci à mon binôme de course Mélanie d’être restée à mes côtés, nous avons poursuivi cette descente technique au mental et en serrant les dents.
A l’arrivée, la familia de Mélanie et Alex nous attendait avec ferveur, nous étions pour eux los campeones.

L’organisation était « fenomenal » : bocadillos de jamón, de chorizo, de salsichón et cervezas à volonté…

Les ACPistes n’ont pas démérité

Le premier coureur, l’espagnol Roger Gomez Piedra (y’a pas de hasard, avec un nom pareil !) a franchi la ligne d’arrivée en 1H01.

Brouard la máquina, 1H32 suivi par un Lionel très en forme 1H36. Alex Bonito Primo en 1H44, Mélanie et Marjorie en 1H50, DelphinAngelina en 1H59. Et il y avait encore du monde derrière.

Bref, ce que nous devons retenir de ce week-end : Mélanie et Alex sont d’excellents guides, Lio est toujours aussi friand de tapas, Olivier maîtrise l’espagnol, le catalan et bien entendu l’italien et de mon côté, je reviens des souvenirs pleins la tête et les genoux.

Nous sommes partis en repérage, pourquoi ne pas organiser une grosse sortie ACP en ces terres catalanes l’an prochain ?? A bon entendeur ; hasta luego.

Marjorie, correspondante ACP à Rosas.”

Laisser un commentaire